Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Enfant : pourquoi opter pour une combinaison anti-UV ?

14 Juillet 2013

Enfant : pourquoi opter pour une combinaison anti-UV ?
AFP. Les parents qui en ont assez d'enduire de crème solaire leurs enfants de la tête aux pieds plutôt que de bouquiner tranquillement sur leur serviette sont de plus en plus nombreux à opter pour les combinaisons anti-UV, en passe de ringardiser maillots de bain et bikinis.Du littoral atlantique à la Côte d'Azur, de plus en plus de parents choisissent de protéger leur progéniture de ces shorts et t-shirts roses, bleus, mauves ou rouges, qui assurent une protection solaire maximale.


La mode, née il y a plus de dix ans en Australie, où le trou d'ozone rend les hommes plus vulnérables aux rayons ultra-violets et a entraîné une recrudescence des cancers de la peau, a récemment débarqué sur les plages françaises.
"Quand nous avons lancé notre marque en 2009, nous avons vendu 500 maillots, l'année suivante 2.000 et cette année nous en avons produit plus de 7.000", se félicite Valérie Bernadat, créatrice de "Fedjoa" à La Teste-de-Buch (Gironde), qui propose des combinaisons intégrales ou des ensembles beach shorts-tee-shirts pour les enfants de 6 mois à 10 ans.
Pour sa part, Anthony Buisse, à l'origine en 2007 de la marque "4bb2", regrette qu'en France les habitants ne soient pas assez sensibilisés aux dangers du soleil.
"J'ai conçu des combinaisons, des shorts et des t-shirts de bain gais et différents pour que les gens achètent ces produits avant tout parce qu'ils leur plaisent car le discours trop prononcé ne fonctionne pas", explique M. Buisse dont la société basée à Croix (nord) exporte environ 60% de sa production, essentiellement à Dubaï et vers les pays scandinaves.
Le discours sur les dangers du soleil touche cependant de plus en plus de personnes, notamment les parents de très jeunes enfants, à l'image de Raphaël, qui a adopté le t-shirt anti-UV et la casquette pour son fils Iban, 9 mois.
"Qualité du tissage"
"J'ai conscience du fait que plus l'enfant est petit et plus il est vulnérable au soleil", explique ce trentenaire.
"Nous vendons un grand nombre de modèles pour les enfants âgés de 6 à 18 mois car il n'est pas facile de leur passer de la crème, ils gigotent dans tous les sens et ne se laissent pas faire", atteste une pharmacienne de Gujan-Mestras (Gironde).
Les produits proposés assurent une filtration 50+ des UVA et UVB. Cet indice est obtenu grâce à "la qualité du tissage, ultra-serré, du lycra", explique Mme Bernadat, "et le fait que nos modèles soient anti-sable empêche leur déformation et leur permet de garder toutes leurs propriétés anti-UV".
Ces maillots se révèlent donc très efficaces par rapport à "un tee-shirt en coton blanc qui a un indice de protection contre les UVB de 4 seulement et proche de zéro lorsqu'il est mouillé", souligne Ludovic Rousseau, dermatologue sur le Bassin d'Arcachon.
Les vacanciers ne doivent cependant pas pour autant oublier de passer de la crème solaire sur les zones non couvertes (visage, mains, etc.) par la combinaison.
Egaler le pouvoir de filtration des vêtements anti-UV d'indice 50+ nécessite d'"utiliser une crème d'indice égal, appliquée 20 minutes avant d'aller au soleil, en appliquer 2mg/cm² toutes les deux heures et après chaque bain", souligne le médecin.


Si nombre d'enfants ont adopté ces combinaisons anti-UV, les créateurs songent désormais à conquérir, dès l'été prochain, le marché des plus grands...

Crédit photo : Mayoparasol. Combinaison anti-UV Marin et Marinette en ce moment en soldes à 29,40 euros

Enfant : pourquoi opter pour une combinaison anti-UV ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article