Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bal des vampires

22 Octobre 2014

Le bal des vampires

Depuis le 16 octobre dernier, la comédie musicale hautement attendue de l'automne investit le théâtre Mogador.
Le bal des vampires, enfin, arrive à Paris.
Avec le prestigieuse mise en scène de celui-même qui a tourné le film culte éponyme, Roman Polanski.

Roman Polanski. Photo : Julien Benhamou

Roman Polanski. Photo : Julien Benhamou

L'HISTOIRE

L'excentrique professeur Abronsius n’a qu’une obsession dans sa vie : prouver au monde l’existence des vampires.

Accompagné par son fidèle assistant, le jeune Alfred, il se lance dans cette quête à travers les contrées de Transylvanie.

Une tempête de neige va pousser nos deux héros à faire escale dans l’auberge de Yoine et Rebecca Chagal. Là des indices, tels que des guirlandes de gousses d’ail, vont faire comprendre au professeur qu’il est sur la bonne voie. Alfred quant à lui va tomber immédiatement sous le charme de la jeune Sarah, la fille des Chagal.

Le comte Von Krolock, vampire sombre et charismatique habitant le château des environs tente lui aussi de séduire la jeune fille et de l’inviter au bal annuel qu’il donne pour ses congénères. Attirée par le charme magnétique du comte et l’envie de braver l’interdit imposé par son père et les traditions, la jeune adolescente se sauve pour rejoindre le château. Alfred et le professeur Abronsius vont alors partir à sa recherche et découvrir que les vampires existent bel et bien et qu’ils évoluent dans un univers dont ils n’auraient jamais soupçonné l’existence.

Et seront bien malgré eux les invités du bal des vampires.

© VBW Crédit photo: BRINKHOFF/M÷GENBURG

© VBW Crédit photo: BRINKHOFF/M÷GENBURG

NOTRE AVIS

Trente ans après le film, et avec plus de 7 millions de spectateurs dans le monde de la comédie musicale, les Vampires enflamment la scène dans un ballet étourdissant.

Les décors très kitsh et les costumes de genre sont réussis et traduisent bien l'atmosphère inquiétante de la légende des vampires.

La musique du spectacle très rock est signée Jim Steinman. Seul petit bémol, les paroles trop premier degré de la reprise de la chanson de Bonnie Tyler, Total Eclipse of the Heart, ne rendent pas justice au ton décalé du film et au propos humoristique de l'histoire.

Le spectacle a en effet conservé toute la dimension caustique et drôlatique de l'œuvre originale, notamment grâce au personnage de l'aubergiste juif (magistralement interprété par Pierre Samuel, complètement décalé et loufoque).

La troupe est formidable et on se laisserait, pour sûr, "être sucer jusqu'à la fin, tel est notre refrain"…

Une comédie musicale de fin d'année distrayante

© VBW Crédit photo: BRINKHOFF/M÷GENBURG

© VBW Crédit photo: BRINKHOFF/M÷GENBURG

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

alexandra 09/11/2014 19:58

Tu penses que c'est adapté pour Tom et Iris?

alexandra 09/11/2014 20:20

Je vais étudier leur proposition alors :)

GAP 09/11/2014 20:07

Attention, le spectacle dure 2H30 pour mémoire, ça peut etre un peu long.
Ceci étant, vu qu'aujourd'hui, les enfants sont exposés à tout cet univers de zombies, de vampires, j'en passe et des meilleurs, cette histoire a au moins le mérite d'en déconstruire la violence et le coté dramatique pour mettre en avant le fun et l'amusement